Des panini rustiques et des noces de.

panini5

J’ai toujours trouvé que la tradition des anniversaires de mariage liés à une matière était délicieuse. Vous savez, les noces de cuivre, d’étain et de perle, cette petite liste un peu désuète qui reste pourtant bien présente dans les esprits. Sans nécessairement que cela donne lieu à un cadeau idoine palpable (et par «palpable», j’entends cadeau à déballer, pas corporel, bande d’esprits mal tournés). Autrement dit, des noces de coton aux noces d’or, de cristal et de diamant, je me suis toujours dit que l’idée était diablement bonne et que l’on devrait certainement l’appliquer à toute sorte d’anniversaire qui se présente à nous dans la vie.

panini2

Avec mon convoleur en justes noces, nous adorons nous concocter des cadeaux symboliques. Au temps où nous n’avions que du pain et de l’eau, nous trouvions le moyen de nous offrir des cadeaux à thèmes, liés à une couleur, une citation, une perspective : bref, avec un fil rouge, un sens profond. Ne vous méprenez pas, nous ne sommes pas le couple idéal pub-Ricoré/Marshall-and-Lily (quoique) et il nous est également arrivé de nous offrir des trucs sans logique ni cohérence, des cadeaux parfois curieusement choisis (l’urgence mène à tout) et pour autant, nous étions pour ceux-ci tout aussi ravis que pour les premiers. Ustensile  pour couper les bananes en rondelles, et petit savon qui sent bizarre avec une feuille dedans, je pense à vous, qui dormez en paix. Toujours est-il que le cadeau est une grande affaire de symboles dans nos esprits. ⌈Je ne vous dirai pas s’il nous est arrivé de nous offrir des cadeaux corporels, n’essayez pas.⌋

panini3

Cet été, nous avons donc fêté nos noces de froment. Inutile de le préciser : je ne savais pas du tout ce que mon tendre et cher imaginerait, mais je me doutais qu’un tel thème ne le laisserait pas indifférent, et qu’il serait tout illuminé à la fois par sa propre gourmandise et par la mienne. C’est ainsi, lors des trop rares fois où les « noces de » seront liées, même de loin, à quelque chose qui se mange, aucune panne d’inspiration ne nous guette. (Mais j’ai tout de même hâte des noces d’or.) (Tel que je le connais, il est capable de trouver la tablette de Willy Wonka avec un ticket d’or à l’intérieur.) (Ceux qui ont donc définitivement assimilé notre image à celle de Marshall and Lily ne sont donc pas totalement dans le faux, allez.)

panini7

Bref, nous nous sommes offerts de très jolis présents ce jour-là, qui avaient beaucoup de sens. Parmi eux, il y avait un tout petit livre de recettes, comme un clin d’oeil. Il s’agissait d’un livre italien sur le altre farine, les farines alternatives. Ce petit livre de recettes prend le pari de donner des bases simples pour toutes les recettes que l’on ne PEUT PAS EVITER SI L’ON EST ITALIEN, êtes-vous fou, à savoir : les pâtes, les grissini, les foccacie, les pâtes, la pizza, les pâtes, les bruschette, les torte, les pâtes, les gnocchi, et enfin ah oui les pâtes. (Classées par forme, évidemment.) J’adore ces cadeaux qui sont le fruit d’une longue recherche, qui sont parfaitement bien vus et tendres, et qui valent tous les bouquets de fleurs du monde entier. (En tout cas je préfère.)

Toutes les recettes utilisent des farines « diversi dal frumento », autres que celle de blé. Certaines sont sans gluten, certaines véganes, et toutes ont l’air délicieuses.

panini6

Les recettes de petits pains (panini – en italien, le suffixe -ino/ -ini signifie « petit »!) me faisaient de l’oeil, surtout avec cet automne qui arrive d’un seul coup et convoque avec lui les envies de soupes réconfortantes (accompagnées de panini, donc, vous suivez).

Je vous en donne une version légèrement modifiée, qui est délicieuse, et que vous pourrez même adapter à vos placards. C’est vraiment très simple à réaliser, et drôlement bon avec une soupe (ici c’est un velouté de panais-basilic).

Panini rustiques (sans gluten – vgl)

D’après une recette de Tutto sulle altre farine

130 g de farine de riz

120 g de sarrasin (ou de farine de riz supplémentaire)

50 g de farine de maïs

1,5 càc de sel

1 sachet de levure sans gluten

200 ml d’eau

Dans un saladier, assembler tous les ingrédients secs, mélanger. Ajouter l’eau et former une pâte qui a une consistance de pâte à modeler. Former 5 boules, et les déposer sur une plaque habillée de papier cuisson, en les aplatissant légèrement. Tracer des petits sillons au couteau, et laisser reposer au moins une heure.

Enfourner à 180°C, pour 20 minutes. Laisser refroidir sur une grille.

Les panini se conservent très bien, et peuvent se couper en deux pour supporter une tartinade, à condition d’être précautionneux, parce qu’ils peuvent se casser. (Mais c’est faisable!) J’ai fait des petites boules, mais on peut également leur donner une forme de petites baguettes.

panini9 panini8panini4

18 commentaires sur “Des panini rustiques et des noces de.

  1. Et du coup, tu lui as offert quoi? 🙂

    Ce petit billet me fait fondre de tendresse, pour toi, pour vous deux et la douceur qui vous enveloppe si naturellement il me semble. (Et puis si vous êtes vraiment un peu comme Marshall et Lily, coeur avec les doigts!)

    Sans compter que tu m’as donné envie de vouloir partager une nouvelle chose avec un futur élu de mon cœur; la célébration des noces, chose si mignonne et si désuète à la fois (mais tu sais, j’adore les choses désuètes)

    Je t’embrasse 🙂

    1. Je lui ai offert plein de trucs, mais mon lien avec le froment était plus dans du consommable sur-le-champ! 😉 Merci Yasmine, je te souhaite tout plein de noces à célébrer.

  2. C’est doux, c’est tendre, et si rempli d’amour… j’ai l’impression de lire un conte de fée quand je te lis. Oui, même si ça traite de scones ou de panini. Il y a tellement d’amour et de vrai dans ce que tu écris, enfin, moi c’est comme ça que je le ressens.
    Je remercie chacun des clics de ma souris qui m’ont menée jusqu’à ton blog.
    Je te souhaite de nombreux, nombreux moments tendres et joyeux, brumeux et tamisés, resplendissants et simples, mais toujours dans l’amour, qui tisseront votre histoire de mariage jusqu’à l’or, au diamant et au-delà.
    Vivez heureux <3

  3. Peut-être qu’en cachant des petites graines de cumin (ou autre joyeuseté) dans ces paninis, aucune tartinade ne sera nécessaire!? En tout cas je vais tester (avec et sans ajout) car j’adore accompagner mes soupes d’automne (et celles d’hiver) de pains divers et variés (crouton, muffins salés, scones salés, tartines…)

  4. C’est article est tellement beau ! Depuis maintenant quelques mois, chaque article que tu écris est comme une récompense avant d’aller dormir. Je ferme mon livre et lis tes jolis mots (et regarde les sublimes photos). Je ne te connais pas mais je m’imagine prendre un café avec toi, juste pour discuter de livres, de pâtes italiennes et du novembre qui sera trop long… Mais je suis qu’une lycéenne (tu me reconnais ? Haha) et puis j’aime bien cette idée de t’imaginer comme je le souhaite à travers tes beaux textes (qui me donnent souvent faim au passage). Bref merci pour tes supers articles 🙂

  5. Miam, je me suis régalée de tes derniers articles bloguesques 🙂
    Merci pour de partager un peu de ton panini avec nous … ainsi que toutes ces chouettes idées pour nous mener vers une humble écriture (là, il faut imaginer un petit “émoji” en mode “namasté” pour un rendu plus mieux de ce commentaire xD !)
    (pfff, suis quand même un peu une habituée des commentaires dans le commentaire en incluant 2-3 articles de ton cru à la fois, nan ?! Un jour je commenterai chaque article indépendamment … un jour peut-être xD !)
    (et sniff, j’ai vu que le commentaire laissé sur l’article où tu nous partages tes dernières lectures n’a pas été mis en ligne … de mémoire, mon ordi avait -encore- buggué ! M’enfin xD ! Ne dérogeons pas à ma règle, je me permets le commentaire ici xD : tu m’as définitivement convaincue avec “Celle qui écrivait des poèmes au sommet des montagnes”, que j’avais repéré en flânant dans les rayons d’une librairie -les titres à rallonge et moi, une grande histoire d’amour xD- ! Voilà, merci quoi ^^ !)
    (sur ce, je signe l’arrêt du commentaire et des parenthèses aussi xD !)

    De fraîches bises aux couleurs automnales <3

  6. J’ai l’image parfaite de Lily et Marshall en tête, j’espère que tu seras quand même d’accord avec ça.
    La première fois que j’ai entendu parler des noces de… c’était pour les noces d’or de mes grands-parents. J,avais 8 ans donc je comprenais absolument pas ce que ça voulait dire, concrètement, hein, mais j’avais eu le droit d’avoir une robe trop belle pour aller faire la fête (avec le serre-tête assorti, truc hyper rare alors bon, je me disais que ça devait être quand même assez fou, comme noces, si j’avais le droit au serre-tête assorti).
    Bref, ton histoire est jolie et moi je viens parler de serre-tête (c’était un Jacadi)(et ma soeur avait le même – forcément – en rose).
    Je vais donc aller faire du pain, à la place.

  7. Tes mots sont tellement bons à lire, tellement doux ! Tu sais rendre chaque petite chose si belle ! Ca m’inspire beaucoup, ça me fait du bien. Je me retrouve parfois un peu dans ma relation avec mon amoureux.

    Je trouve ton idée de célébrer chaque noce en fonction de la noce de tellement mignonne ! J’ai toujours adoré les noces de car chaque tissus, métal, végétal me faisait rêver.

    Et tu m’as donner faim, je testerai bien ta recette !

    En tout cas, merci pour tes mots <3

  8. Bonjour,

    Je suis tombée sur votre blog en feuilletant le magazine ” slowly veggie” chez une amie. Vous avez un petit article page 4 dans la rubrique veggiepedia ( bien vu le terme;-) dans le numéro de septembre/octobre 2016. Je suis tout de suite arrivée sur vos panini tiré du livre non traduit ( mille fois helas!) de l’italien “altre farine”. Je suis entrain de la faire ( je ne fais que du pain sans gluten et je glane des recettes partout sur le web que je teste regulierement…). En suivant vos instructions a la lettre et au gramme pres, je n’arrive pas a une texture de “pate a modeler” une fois les ingredients tout melangés (d’ailleurs ça n’arrive jamais avec les farines non panifiables, cela a plutot une texture de pate a gateau fluide…. Donc a ce stade je vais laisser reposer la pate dans le recipient afin qu’elle leve et j’essaierai de faire des boules ensuite… Je ne vois que ça a faire;-))) sinon cette pate ira directement dans un moule…. Je vous tiens au courant;-) merci pour tout!

    1. OUPS! Vous avez raison, il y a une coquille dans la recette que j’ai recopiée! C’est 200 ml d’eau… J’ai corrigé! J’espère que votre pâte n’est pas perdue. Il faut rajouter le double de farine, ou, comme vous en avez eu l’instinct, faire cuire l’ensemble comme une sorte de pain plat. Je suis navrée!

  9. Aïe;-) j’ai mis la pate pres du feu de cheminée pour l’instant rien ne se passe 🙂 il y a beaucoup de liquide…. Je vais attendre au moins 2h vu qu’il’y a de la levure voir si ça leve un peu…. Sinon je recommence…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *