Huit livres à offrir

livres

  Noël, J – 6! Il vous reste quelques proches à gâter? Quelques idées cadeaux à trouver? Pourquoi pas un livre? C’est universel, utile, ça peut caler un meuble, ça sent bon, et puis c’est bien joli quand même. En plus, c’est facile à emballer. Vous voulez des idées en pagaille? Me voici! 🙂

J’ai cherché à faire une liste très éclectique, pour qu’il y en ait pour tous les goûts. Dans tous les cas, il s’agit de livres qui sont à la fois des coups de cœur et des valeurs sûres, écrits en français (ce qui est important à mes yeux), et parfaits à lire pendant les vacances. À bon entendeur : si personne ne vous les offre, piochez donc ici-dedans pour vous offrir à vous-mêmes un moment chouette avec une tisane au coin du feu!

La fractale des raviolis, Pierre Raufast (folio)

A Noël, un petit livre de poche (un Folio en l’occurrence) fait des merveilles : c’est le cadeau parfait qui reste simple et qui permet des heures d’évasion! Je commence ma liste avec un poche « pas prise de tête ». Ce livre est un(e) poche(tte) surprise. Un kaléidoscope, avec pour point de départ une épouse décidée à empoisonner son infidèle mari à l’aide de raviolis… Naît de cet effrayant projet un récit en poupées russes : une multitude d’intrigues dans un seul livre, qui nous emmènent absolument partout et font voyager à la fois l’imagination et les émotions. Il s’agit d’une petite friandise pleine d’humour qui se lit facilement et relève d’un exercice d’acrobatie plein d’une finesse décapante.

Pour : ceux qui aiment les livres amusants, la littérature abordable sans être de piètre qualité, les petits livres à lire pour s’aérer l’esprit.

Nouvelles orientales, Marguerite Yourcenar (Gallimard)

Un classique, une valeur sûre : je ne suis sûrement pas très originale, mais lorsque j’offre ce petit bijou à une personne non-initiée, le cadeau fait toujours mouche. De petites nouvelles d’une beauté rare, je ne vois pas comment les présenter autrement, peut-être les plus jolies nouvelles de la littérature française.

Pour : les amateurs de littérature classique, mais pas que…Pour ceux qui n’ont pas perdu leur âme d’enfant, au sens Saint-Exupéry du terme.

Élégies étranglées, Olivier Barbarant (Champ Vallon)

Ce petit diamant, de noir plus que de blanc, est un régal pour les amateurs de poésie, de vraie belle poésie, qui se lit à voix haute, qui se murmure ou se crie, qui fait verser les larmes et naître le silence.

Pour : un lettré amoureux de poésie française et d’octosyllabes parfaits.

La malédiction de Rascar Capac, tome 1 et 2 , Hergé, Philippe Goddin pour les notes et commentaires (Casterman)

Si vous connaissez un tintinophile (qu’il s’agisse d’une addiction légère ou d’un mal plus grave), ne cherchez plus, ces deux albums sont le cadeau parfait. J’avoue être atteinte d’une passion pour le monde de Tintin (tout-à-fait mesurée, mais bien sérieuse tout de même), et je me régale à lire et relire ces deux ouvrages, particulièrement bien faits et très complets. Il s’agit d’un voyage page par page retraçant l’histoire de chaque planche, avec, sur la page de droite, la planche d’origine parue dans Le Soir (avant l’album), et sur la page de gauche, les croquis de l’auteur, ses sources documentaires (ce qui est passionnant), les rappels du contexte historique d’une Belgique en guerre mois après mois, en bref, tout ce qui est lié à la création de la planche.

Pour : un amateur de Tintin, de dessin, d’Histoire, qui aime la genèse des livres.

livres2

Terrienne, Jean-Claude Mourlevat (Gallimard)

Autre univers, et c’est le cas de le dire. Terrienne est un petit trésor de la littérature jeunesse de ces dernières années. Mourlevat, excellent maître dans ce domaine, exerce son talent à déployer une intrigue haletante qui trace des ponts entre notre univers et un autre, un univers où il est si dangereux de montrer que l’on… respire. Ce roman est terriblement prenant, totalement accessible, il se laissera dévorer en quelques heures par les lecteurs avertis et pourra conquérir les plus jeunes (ou amateurs) de vos amis-lecteurs.

Pour : les fous de science-fiction et de fantastique, ceux qui ne craignent pas d’avoir la chair de poule en lisant un livre, ceux qui veulent frémir, et pleurer à la (jolie) fin (enfin ce fut mon cas). (J’assume tout.)

Le livre de Perle, Timothée de Fombelle (Gallimard)

L’auteur de Tobie Lolness a décidément plus d’un tour dans sa plume. Il nous avait fait rêver avec son Tobie, voyager avec Vango, et voilà qu’il nous touche avec la délicatesse de Perle. Joshua Perle. Dans sa mélodie, trois chants se mêlent. Le premier, la vie d’un auteur, bouleversé par un chagrin d’amour, un René Char sous son nom de résistant. Le deuxième, un roman, l’histoire de Joshua Perle, recueilli en 1936 par des fabricants de guimauve. Et le troisième, un conte, celui d’un prince en quête de sa fée…  De ces trois mélodies naît un savoureux arpège d’aventure et de poésie, écrit avec une élégance touchante.

Pour : ceux qui ont envie de mots d’enfants et d’adultes, de mots jolis et propices à l’évasion.

livres3

Une gourmandise, Muriel Barbery (Folio)

Muriel Barbery n’est plus à présenter, et pourtant, j’ai mis longtemps à découvrir Une gourmandise. Si je n’ai pas aimé l’élégance du hérisson, au style un peu indigeste (!) pour moi, j’ai adoré Une gourmandise, qui reste un de mes petits romans préférés liés à la nourriture. L’histoire de départ est simple : un pape de la gastronomie est sur le point de trépasser, et il met alors son esprit en quête de la gourmandise ultime de sa vie, le mets qu’il a préféré déguster. Il lui faut le temps d’un court roman pour passer en revue sa vie de gourmet, et pour retrouver le Graal, l’Ultime, le Plat préféré entre tous… Je ne vous révèle pas la fin, mais je l’ai adorée!

Pour : un gourmand, un amateur de bons mots sur la bonne chère.

Tout sans gluten, Cléa (La Plage)

Oui, oui, un livre de cuisine est un livre, après tout! Et pour moi celui-ci est LA sortie culinaire 2015. Tout sans gluten est à l’image du travail de Cléa, simple et efficace. Ces recettes sont gourmandes, abordables : leur pas-à-pas est accessible aux pros des fourneaux comme aux débutants. Les habitués du « sans gluten » y trouveront mille nouveautés et mille bonnes idées « à la Cléa », et les petits nouveaux découvriront également les secrets d’une tarte, d’un plat de pâtes ou même de pains très gourmands sans gluten. J’en suis totalement fan et je ne le lâche plus. Sans exagérer.

Pour : les amateurs ou confirmés en cuisine bio.

 

Autres idées : Les fiancés de l’hiver (dont le tome 2 est sorti en octobre et tient ses promesses!), ou pourquoi pas un petit Modiano?…

On se retrouve le 24 pour une petite surprise! Bons préparatifs!

20 commentaires sur “Huit livres à offrir

  1. Chouette ces idées!!
    Je connais Une gourmandise (que j’ai beaucoup aimé et qui se lit très vite) et Nouvelles Orientales, un classique comme tu dis.
    Pour ma part, le roman que j’adore offrir c’est « le vieux qui lisait des romans d’amour » car il est court et tellement génial!
    merci pour cette sélection, j’ai vraiment envie de la fractale des raviolis! Tiens je crois que je vais aller me le commander tout de suite!
    Belle journée et à bientôt!
    Sarah

  2. Merci pour ces bons conseils ! J’ai lu (grâce à toi) et adoré Les Fiancés de l’hiver et j’attends que le tome deux arrive enfin dans ma médiathèque (elle l’a commandé mais est longue à le mettre en rayon, argg…). J’ai aussi lu Le Livre de Perle, très chouette aussi.

    Et pendant que j’y suis, je me régale avec La Princesse de Clèves ces derniers jours. Encore une fois grâce à toi. Découvrir ce roman à 33 ans, après des études de lettres… c’est un peu (non très) honteux mais mieux vaut tard que jamais. Et je me sens une âme d’adolescente en le lisant…

    1. Oh là là, j’en suis vraiment, vraiment ravie! 🙂 Je ne te spoile pas la fin, ce n’est pas le moment que j’ai préféré du livre. (Non, moi c’est plutôt la scène du bal, ou la lettre, la fameuse!)

    1. Je te promets, mon entourage se moque de moi parce que j’ai à toute heure ton gros livre jaune sous le bras, un peu partout dans la maison. Sincèrement, c’est une vraie réussite! (Et tes photos, simplement bravo! ;))

  3. Merci pour toutes ces belles idées!! J’ai beaucoup aimé Une gourmandise aussi! La fin m’a fait pensé à Fred donc les goûts culinaires sont parfois … étranges voire douteux!! Je n’ai jamais lu Nouvelles orientales, ta présentation me donne drôlement envie!!

    Le message de ta Newsletter était vraiment beau! On n’a pas toujours besoin d’être nombreux pour faire la fête et savourer ces moments à deux est déjà une fête! Profitez bien et passez de belles vacances bien méritées!

    Plein de bisous à vous deux!

    Emeline

  4. Aaaaah, mais NON ! Non, non et non ! (… ‘fin, pour de vrai, ça sonne plus comme un « OUI ! Oui, oui et oui », non mais, qu’on se le lise … euh, dise !)

    Je dis NON, parce que je viens tout juste de donner ma liste de bouquins-cadeaux … et que je vais me retrouver à rajouter (en plus des Fiancés de l’Hiver &co) quelques autres titres de ton crû ! (nan mais c’est vrai quoi, on ne s’imagine pas ce que c’est que de devoir choisir papier et crayon, puis réfléchir et choisir un certain nombre de titres/auteurs -pour ne pas dire un nombre certain-, de soigneusement les écrire, de tendre ensuite une main fébrile de peur d’oublier quelques titres et de voir enfin cette liste se plier en quatre et entrer dans un porte-feuille en vu des prochains achats … nan, on n’imagine vraiment pas ce calvaire 😉 !).

    (et puis, pour de vrai, je dis OUI et surtout MERCI pour partager ces idées de lectures à offrir, à s’offrir, en bref que du plaisir en perspective 🙂 !)

    Vivement le 24 !
    Et jolis préparatifs à toi !

    De douces bises senteur sapin :-*

  5. Oh ! Un livre de nouvelles ! Tu aiguises ma curiosité, tout comme avec « Le livre de Perle » 🙂
    Quelle jolie sélection qui laisse rêver et donne des idées, merci beaucoup chère Cél.
    Plein de bisous qui clignotent comme des étoiles filantes pour t’accompagner jusqu’à Noël !

  6. !!!!!!!!!!!
    (hihihiii )
    coucou petite Cél !
    je n’aime pas Tintin ……je n’ai jamais pu accrocher ……. va savoir Charles!!!
    par contre, tu vas rire……. J C Mourlevat habite à …. à peine 1 km de chez moi !!! 😀 😀
    mais je n’aime pas son « monde écrit) 😉
    par contre les raviolis… youpi !!!!
    j’irai me l’acheter en cachette (tu sais que je déménage au fait?? ) je ne veux pas que l’homme croit que je fais tout pour augmenter les cartons en préparation !!
    très très bon Noël petite Cél <3
    des multi bisous <3 <3
    et merci pour ce partage !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *