Main directrice

 

 

Je suis une droitière et tu es né gaucher ;
Nous étions comme faits pour des amours croisées,
Des gestes en miroir, des actes opposés,
Parfaite symétrie, tendre inégalité.
Sauvages tous les deux nous balayons des mains
La foule, le vacarme et les sombres matins,
Le dur vrombissement de la ville et du fer,
Les endroits trop communs, les troupes sans mystère.
Duo doux et discret,, nous tendons les deux mains
Vers ce qui le mérite et vers tous les desseins
Qui chantent leur éclat d’une douce musique,
Qui au calme posé accordent le magique.
Et lorsque face à face nous levons le bras,
Gauche à droite s’unit, et s’accorde tout bas,
Nos dix doigts en douceur parlent à l’unisson
Côte à côte opposés, tête à tête en fusion.
Quand elle est isolée ma main droite s’agite,
Tendre et lunaire elle bute et déraille si vite,
Dans une valse vive qui trop déraisonne,
À tout vouloir goûter, elle devient brouillonne.
Quand elle est enfin seule ta main gauche suit
Tous les méandres bleus, les lentes harmonies,
Dépose sur des feuilles de belles idées,
Et prend son rythme doux, accepte de rêver.
De ma main laisse-moi tendrement bousculer
Ta gauche et belle force, et ta tranquillité,
Accepte mes élans, mes courses enivrées,
Prends leur douce folie, prends leur éclat d’été.
De ta main gauche et grande, et large et chaude et forte,
De tes doigts longs et fins, tes doigts qui réconfortent,
Viens apaiser mes peurs, viens calmer mes ‘pourquoi’,
Viens ralentir ma danse, adoucir mes combats.
En posant sur ma droite ton bonheur serein,
Regarde-moi, souris, et regardons plus loin,
Avançons confiants, restons main dans la main,
 Liés en clair miroir…Parallèles de/mains.

12 commentaires sur “Main directrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *