Pancakes petit pois, lentilles et menthe (+le pique-nique et moi)

Nous ne sommes pas tous égaux en matière de pique-nique.
Je revois mon amie écossaise que mes parents avaient hébergée un été, qui, lors d’un pique nique en bord de mer, paraissait aussi à l’aise que chez le dentiste (entre le moment où la lèvre inférieure est anesthésiée et celui où il faut cracher le morceau d’amalgame. -c’est dire), et se tortillait entre deux grosses racines de pin pour s’assoir plus confortablement en cherchant l’ombre avec les deux mains prises par le contenu de son assiette sans assiette dessous. Lorsque nous lui demandâmes si elle était coutumière d’une telle sorte de repas, elle nous répondit que, euh, oui, well, un peu, cela lui était arrivé, hemm, une fois, quand elle était petite. Cette réponse m’avait plongée, moi-même fort peu avancée en âge à l’époque, dans un abîme de perplexité.
Je sentais que ce mode d’alimentation, sans table, avec les doigts (shocking), exposant chacun au grand dam de la chute du jus de tomate sur le short, ou pire, du grain de sable entre les deux faces de la baguette beurrée (so frenchie), était loin de la réjouir. Et je dois avouer que moi-même, petite, je n’étais pas absolument convaincue que ce fût le plus agréable ni le plus commode des repas. Je n’aimais pas beaucoup les chips, ni les sandwiches au jambon, seul trouvait grâce à mes yeux le taboulé de ma maman (qui est une légende vivante. Le taboulé, pas ma maman. Quoi que.), citronné et persillé juste comme j’ai toujours adoré, mais qui restait peu pratique à déguster assis en tailleur dans des petits gobelets en plastique qui avaient une couleur attitrée pour chacun dans notre famille nombreuse. (J’ai eu une enfance très liée à la monochromie. Organisation oblige.)
Mais j’ai grandi.
Les marées de la plage où nous avions emmené cette écossaise pique-niquer se sont succédé, les lunes avec elles, et mes années aussi.
Et si je disais aujourd’hui à la petite fille d’alors que je dois m’emmener un pique-nique pour tous les midis dans mon travail, je sais que celle-ci aurait pu en être troublée au point d’en échapper sur le sable le gobelet de couleur. (J’entends déjà des petits malins qui veulent savoir quelle couleur. Ne me cherchez pas. C’est un sujet sensible. Non, je plaisante. Je ne sais plus, en fait. Vert, peut-être. Bref.)
Le midi, je dois donc composer avec du transportable. Heureusement, je ne travaille pas sur la plage (attendez, je me rends compte qu’il y a une aberration sémantique dans ce qui précède.), et je n’ai pas à contourner l’épineux problème du sable sur la tartine ou de la racine de pin inconfortable. Non, il s’agit d’un pique-nique de luxe, ça madame, pris même parfois à table, et qui n’a de “pique-nique” que l’habit culinaire de la chose comestible que l’on a transporté dans une petite glacière, qui doit se manger facilement, parfois avec les mains (dans les limites du socialement raisonnable), nourrir vite et bien en ayant été préparé la veille.
Ce n’est pas un problème et je préfère faire ainsi plutôt que manger le repas servi à la cantine, car, en plus de coûter moins cher, cela me permet de garder l’alimentation qui correspond à mes valeurs et ma conception des choses, et même de la faire découvrir à d’autres. Seulement voilà, cela nécessite un minimum d’organisation. J’en reparlerai, si vous le voulez, parce que vous êtes nombreux à me demander des idées de repas da porta via, à emporter…
Mais commençons par ces petits pancakes fourrés aux légumineuses. Ils sont simples à réaliser, originaux, et vraiment très pratiques. Vous pouvez facilement en préparer tout un petit paquet et les congeler pour les sortir le matin-même du repas. Ce que j’aime avec eux, c’est qu’ils sont tellement mignons (et tellement bons) qu’ils peuvent tout aussi bien faire office d’entrée chic voire de repas entier: si on les sert chauds, accompagnés de légumes rôtis, ou d’une salade de crudités, ils cassent véritablement la baraque.
Ils sont meilleurs chauds ou tièdes (même s’ils sont très bons froids également) : aussi, si vous les emmenez en pique-nique, il vaut mieux trouver un moyen de les réchauffer légèrement sur place (un four, un grille-pain, un sèche-cheveux, un briquet, une allumette, une loupe sous le soleil au zénith, soyez inventifs.) Au pire, vous les dégusterez froids, ce qui n’est pas mal du tout. N’oubliez pas (encore plus s’ils sont froids) d’emmener dans un petit bocal un yaourt battu avec quelques herbes (menthe, sel, poivre, paprika par exemple), qui leur servira de sauce et qui s’entendra très bien avec eux (et avec vous en même temps.)
Cette recette s’inscrit dans les écho-défis de Natasha du blog Échos verts!
J’imagine que vous connaissez tous déjà ce très joli principe : chaque mois, un défi tout vert, avec des exemples et plein de “conseils écolo-pratiques” du quotidien, pour vivre bien avec moins, en se respectant soi et la planète avec. Pour relever ce défi chaque mois renouvelé, plusieurs blogueuses, et Natasha elle-même qui orchestre tout cela de main de maître et qui nous propose de jolies synthèses et bons plans. En bref, plein de merveilleuses idées axées sur un thème tout vert! Si vous ne vous êtes pas déjà inscrit, c’est ici.  Et le thème du mois d’avril me parle particulièrement : “vers une cuisine écologique, éthique et minimaliste”. C’est avec un très grand plaisir que je me joins au défi avec cette petite recette qui, en plus d’être saine, est très simple, et ne nécessite pas d’ingrédients couteux.
(Sans compter qu’elle est délicieuse, imaginez, une pâte au seigle crousti-moelleuse, qui enferme une garniture lentilles+petit pois + menthe, association à tomber par terre… convaincus?)


 

Pancakes petits pois, lentilles et
menthe

(Pour 5 pancakes : compter 1 pancake
par personne en entrée, 2 par personne en plat principal.)

Pour les pancakes :
280g de farine de seigle
160 ml d’eau
2 càs d’huile d’olive
Une pincée de sel
Pour la farce :
-60 g de lentilles
-60 g de petits pois écossés (frais
ou surgelés)
-1 grand brin de menthe (ou 2 càs de
menthe séchée)
+sel, poivre.
-Mettez les lentilles à cuire pour 25 minutes dans l’eau bouillante. En fin de cuisson, ajoutez les petits
pois, laissez encore 2-3 minutes sur le feu, remuez bien, ajoutez le sel, la menthe, et réservez.
-Préparez les pancakes : mélangez les ingrédients afin d’obtenir une boule de pâte malléable. Séparez la boule en 5 boules plus petites. Étalez-les sur le plan de travail fariné, afin d’obtenir 5 disques assez fins.
Disposez la farce au milieu de chacun des disques de pâte. Refermez délicatement en ramenant les bords vers le centre et en soudant le milieu avec les doigts humides. Essayez de faire en sorte qu’il n’y ait pas de trou (mais ce n’est pas grave s’il y en a et que la farce se montre un peu par endroits.)
Laissez les petits pancakes reposer au moins 15 minutes avant de les cuire. (Cette étape les assèchera un peu et évitera leur dégringolade au moment de la cuisson).
Préchauffez le four à 180°.
Faites cuire vos pancakes à la poêle 2 minutes par face à feu moyen-vif. Au moment où vous mettez le pancake dans la poêle, aplatissez-le (sur la poêle) généreusement à l’aide d’une spatule : il va (faire pshhhhhh et) gagner un bon centimètre de diamètre. J’utilise une poêle en fonte très légèrement huilée, et je les fais cuire 2 par 2. Quand les pancakes sont dorés par la poêle, prolongez la cuisson au four environ 15 minutes. (Cette étape achèvera de bien cuire la pâte et de les rendre croustillants et moelleux à la fois.)
Servez chaud, tiède ou froid, avec plein de crudités, une salade bien assaisonnée, et/ou avec un yaourt battu avec un peu de menthe ou des épices au choix (le paprika fonctionne bien…)

Astuce :

Ces pancakes se congèlent très bien, vous pouvez en préparer le double et les conserver jusqu’à 4 mois au congélateur, pour les réchauffer au four ou au grille pain en quelques minutes. Ils ne sont pas sans rappeler les panini italiens, à mon avis… Je ne les en aime que davantage!

 

49 commentaires sur “Pancakes petit pois, lentilles et menthe (+le pique-nique et moi)

  1. 'un sèche-cheveux'… Tu m'as fait bien rire, Céline ! 😀
    C'est toujours un grand plaisir de te lire et de se lécher les babines en découvrant tes petites créations ! Celle-ci m'a juste l'air à tomber… il faut absolument que j'essaie !
    (voilà, un petit message tout court et qui n'équivaut pas ton texte et tes recettes savoureux, mais je tenais à passer par ici avant de commencer la journée ! 🙂 )

    1. You are the kindest Ophéliiiiie 🙂 N'hésite pas à commencer la journée par ici quand tu veux, merci merci merci, I am blushing! <3 A bientôt pour la crémaillère costumée! (Je sens que ça va partir en vrille cette histoire…)

  2. Comme Ophélie, ce passage m'a fait bien rire… Comme tout le reste du texte, d'ailleurs ! 😉
    J'ai a-do-ré le lire, tu as un don pour raconter les choses (oui, je me répète 🙂 ). Ça m'a rappelé des souvenirs de pique nique, chez nous on était plutôt (presque) experts des pique-niques en voiture à chaque aller ou retour d'Italie, d'Angleterre, avec nos initiales écrites au marqueur sur le papier alu emballant nos sandwichs 😉
    Et il FAUT que je te le dise, même si je me répète encore une fois : tes photos, tes photos, tes photos ♥♥♥
    PLEIN de courage pour cette dernière semaine, ça va vite passer !
    Bisous !

    1. (re ;)) -merciiiiii Gaëlle! Oh les initiales sur les sandwichs, c'est une super technique aussi!
      Arrête de parler de voyage en Italie, ohmondieu j'ai TROP envie d'y aller là maintenant tout de suite! :))

  3. "une loupe au zenith" XD J'aime tellement ta prose Cel'. Vraiment, c'est un régal de te lire, à chaque fois.
    Ta recette me plait et je pense que je vais me laisser tenter cette semaine pour un repas du midi.
    Merci beaucoup.

    Et puis, effectivement, je serais très intéressée par des idées repas da porta via. 🙂

    Belle journée

  4. J'aime beaucoup cette histoire de pique-nique… Je crois que je n'ai jamais été très à l'aise avec ça. Mais c'est surtout ce qu'on y mange qui ne me convient pas…
    Je garde ta recette sous le coude !

  5. Des matinées avec une recette alléchante de chez toi ne peuvent qu'augurer une belle journée ! =)
    J'aime beaucoup tes nouvelles polices style manuscrit. Je regrette un peu le petit calendrier-archives qui nous déballait les articles mois par mois: je l'avais toujours trouvé bien pratique mais je suppose que ce n'est qu'une question d'habitude !
    Des petits idées de pique-nique de la sorte, je suis preneuse ! Surtout quand c'est fourré, que ça sent bon la menthe et la fraîcheur du printemps =)
    Quelque chose me dit que je vais tester ma farine de seigle ce week-end 😉
    Des bisous Cél, merci pour ce beau partage !

    1. Merci beaucoup Emi l'oeil de lynx 😉
      Oh la farine de seigle, c'est tellement bon! C'est mon petit boulanger bio du marché qui me la vend à un prix incroyablement dérisoire, et je la trouve tellement délicieuse que je la fourre partout, même dans les recettes sucrées!
      Merci à toi Emi et des bisous aussi!

  6. Merci pour cette superbe contribution à l'éco-défi Cél ! Une certaine blogueuse m'a justement laissé de la farine de seigle lorsqu'elle a quitté l'Allemagne, alors je sais maintenant comment je vais l'utiliser ! En plus, j'adore les paninis. En tous cas j'adorais… Ca fait plus de 10 ans que je n'ai pas mangé car trouver des paninis sans blé (que je ne digère pas), c'est compliqué ! Encore merci pour ces jolis souvenirs, images et délices partagés avec nous…

  7. J'ai aussi beaucoup ri en lisant tes idées pour faire réchauffer le pancakes. Je serais du genre à utiliser le sèche cheveux (uniquement chez moi, je ne me balade pas avec !) ou les mettre en plein soleil. Moi aussi il me reste de la farine de seigle, après les Lebkuchen d'une certaine blogueuse. Par conte, penses tu qu'on puisse remplacer les petits pois par des carottes râpées (si on n'a pas les-dits petits pois) ?
    Toujours autant de poésie avec une pointe d'humour, tu as une plume exquise.
    Bises et bonne journée
    Ségo

    1. Merci Ségo! 🙂
      Tu peux tout à fait remplacer les petits pois par des carottes râpées, c'est une très bonne idée, ou bien taillées en dés et cuites en même temps que les lentilles!
      Merci de tes gentils compliments, bonne journée à toi aussi!

    1. Oh oui bien sûr, il faut tester! Cela fonctionne même avec des farines sans gluten (comme le sarrasin), mais ils sont plus difficiles à faire cuire et plus friables. Cela dit, c'est adaptable, tiens nous au courant si tu testes!
      Merci à toi Sarah

    2. J'ai testé cette super recette hier soir! Je n'avais pas de farine de seigle donc j'ai utilisé un mélange farine de sarrasin et farine de blé. Le pancakes n'a pas été friable du tout. Je les ai peut être fait trop cuire mais hormis ça j'ai adoré!!!!!!!! c'était vraiment exquis! merci encore pour ta recette, je pense me servir de la recette pour la pâte et modifier de temps à autre la farce. Miam miam! Bonne journée Cél!

  8. Coucou Cél !
    Dans ma famille on n'est pas très pique-nique, mis à part feu mes grands parents avec qui on pique niquait avant d'aller à la plage.
    Mais c'était du pique nique de compète, avec le petit camping gaz et la mini cafetière italienne pour le café après le repas, les rabanes pour la sieste, et tutti quanti. Par contre je ne me rappelle plus trop des repas, je sais juste qu'il y avait souvent des tomates du jardin et du jambon cru.
    Bref tout cela pour dire que je ne suis pas trop une habituée des pique nique.
    La recette a l'air délicieuse, comme toujours, peut être que j'essaierai, à voir.
    J'aime beaucoup les nouvelles polices, c'est le printemps, tu refais la peinture ?
    Bonne journée jolie Cél, à bientôt !
    PS : je pense que je vais opter pour le chalumeau pour les réchauffer, ça doit être suffisamment inventif 😉

    1. Oh dis donc effectivement, c'est du pique nique de compétition! 😀 Je n'ai jamais connu cela, mais ce doit être amusant également.
      Pour les travaux d'intérieur, oui, c'est l'effet printemps 🙂
      PS : Hummm, le chalumeau, oui oui oui, bien sûr! Si tu n'as pas de lance-flamme à portée de mains, bien sûr.

  9. Bon ok, là tu me tentes grave ! 😀
    Déjà tes photos sont trop jolies et ton histoire trop chou et tordante en plus mais alors la recette, simple et gourmande, pratique et polyvalente, j'adore !
    Je me souviens d'un pique nique improvisé sur la plage avec ma maman et ma petite soeur, on avait préparé une énorme salade de pomme de terre, avec des patates trop cuites et explosées fondantes comme ma maman savait bien les faire (xP) et puis on avait cueilli des pissenlits en bord de mer (parait que c'est pas très conseillé mais bon, on n'y a survécu ^^) et on les avait ajouté à la salade, c'était trop top !
    Bon, je crois que je vais tester ça cette semaine, et j'y pense, ce soir même ! Parce que demain figure toi que j'ai… 0h pour manger ! Comment ? Beh j'ai un DS de calé en plein dans l'heure du midi de 12h à 13h : inconvénient il va falloir manger entre 2 cours à la va vite (woin !) avantage je n'aurais pas 1h qui se balade toute seule vendredi (Youhou !). Bref, ces petits pains seront parfaits !
    Je vais les faire avec un mélange de farines sans gluten et je te fais un retour sans faute !
    Bisous, passe une belle journée et merci pour ce partage gourmand <3

    1. Ah ah ah, merci Gwenaëlle! 🙂
      Ah, le malheur des patates trop cuites en salade, oui oui oui, cela me rappelle plein de choses… 🙂
      (J'en connais d'autres qui ont voulu cuire leurs pâtes dans de l'eau de mer, ce qui n'est guère meilleur!)
      Oh ma PAUVRE pour demain, je déteste ne pas avoir le temps de me poser pour manger!
      Mais, si tu as le vendredi plus léger, alors c'est super.
      Bisous et à bientôt!

  10. je vais tester c'est sur ! quand mon fils a des compétitions sur une journée je prépare toujours le pique nique (contrairement aux autres qui se contentent d'un sandwich acheté sur place ….) ça me permettra de varier. J'emporte souvent une salade de lentilles + pomme granny et des croquettes de spaghetti (un reste de spaghetti et un peu de pâtes à beignets =) un régal) A suivre ………..et merci !

    1. Ah oui, je n'ai jamais réussi à acheter des sandwichs sur place dans ce genre de cas! 🙂 Des croquettes de spaghetti, quelle bonne idée à emporter! Dites donc, il a de la chance, votre fils, d'avoir des repas si équilibrés et sains tout prêts! 🙂
      J'espère qu'il aimera ce genre de petits pancakes!

    1. Recette testée ce soir déjà! Très bon au goût mais nécessite pour moi que je m'y entraîne encore un peu. Là c'était un peu sec, je n'ai pas eu le moelleux 🙁 mais avec la sauce au yaourt ça a très bien été. A retenter. Si tu as une piste pour les faire moins secs, c'est volontiers 😉 en tout cas, merci pour la recette.
      Claudine

    2. Bonjour Claudine! Pour qu'ils ne soient pas trop secs, tu peux les recouvrir pendant leur passage au four (et les laisser moins longtemps au four : dans un plat couvert d'un autre plat par exemple et quelques minutes de moins.) Tout dépend également de ta garniture : tu peux faire cuire plus longtemps les pois, j'aime bien les réduire un peu en purée avant de la mettre à l'intérieur, cela te plaira peut-être davantage! 🙂 Merci à toi de ton retour!

  11. Merci pour ce super article (mon côté écossais a beaucoup ri et je dois t'avouer que j'ai fait beaucoup plus de picnic en Ecosse qu'en France (le monde à l'envers !) pour cette belle recette très miam et tes magnifiques photos. Je te souhaite une très belle journée. Bises xxx

    1. Je ne savais pas que tu avais un côté écossais Hélène! Lucky you! 😉
      Ah ah, tu m'as fait rire, c'est effectivement le monde à l'envers dis donc! Je te souhaite également une très douce journée ensoleillée!

  12. Je penserai à prendre un sèche-cheveux et sa rallonge pour mon prochain pique-nique. (Tout le monde rit, hein, mais personne ne soulève que quand même, il va falloir une sacrée rallonge)(mais enfin).
    Moi j'adorais les pique-nique. On en faisait je pense toutes les semaines avec mes parents quand l'été était par là, et oh la la, moi j'étais fan. C'était l'occasion de manger en culotte (oui, bon) parce qu'on partait toujours près d'une petite rivière alors il fallait bien se baigner. J'étais archi fan de la demi tomate coupée avec des tas de mayonnaise dessus (la mayonnaise et moi, une merveilleuse histoire d'amour quand j'étais enfant)(je me revois en train de prendre ma demi tomate, d'aspirer les pépins – déjà très élégante et classe – de remplir de mayo et d'écraser des chips dessus)(j'Étais une calamité alimentaire en fait).

    ENFIN, tout ça pour dire que j'adore cette idée de pancakes fourrés, que je garde pour chez moi, et pas pour le travail parce qu'on a juste un micro-ondes alors j'évite de prendre des trucs qui se chauffent, j'aime pas le micro-ondes.

    1. Oh bon sang mais la rallonge, bien sûr. Je n'en parlais pas parce que j'ai un sèche cheveux à énergie solaire. (Je plaisante. En vrai je ne sais pas si ça existe. Je vais déposer le brevet. )
      Tu m'as encore fait bien rire, tu es douée pour ça tu sais.
      La demi-tomate, j'adore, mais sans mayonnaise pour moi, j'aime pas la mayonnaise. Mais je vis avec un fan de mayonnaise. Comme quoi. Les contraires peuvent s'assembler en matière de mayonnaise. (J'ai conscience que j'écris n'importe quoi, des fois.)
      Sinon, j'exige un DIY avec images de la scène vidage de pépin remplissage de mayo-chips…

  13. Et bien moi, ce que j'aime (en plus des piques-niques à n'importe quelle saison, en extérieur comme en intérieur, le tout entre gens qui s'aiment -parce que, quand même, c'est chouette ces moments partagés avec Lucette et Gontrand xD-), c'est de pouvoir croquer à pleines dents plusieurs de tes articles en même temps !
    Sur ce, en ce mois d'avril apportant la lumière avec lui (ou plutôt "remportant" parce qu'ici, l'hiver s'en vient ^^), je m'en vais, de bons bouquins sous le bras, déguster un bon petit plat au goût de panini 🙂 ! (ou en tout cas, doucement y rêver 🙂 )
    De bien tendres bises

    PS : décidément, tes photos, que je les aimes xD ! (comme Avril, tu apportes de la lumière printanière ^^)

    1. Ah ah, merci beaucoup! 🙂 Oh, l'hiver vient chez toi, alors qu'il nous quitte, c'est toujours drôle de mesurer la simultanéité d'un différent cycle de saisons… Je te souhaite un hiver très doux, alors!

  14. Bonjour Céline,

    Je viens de publier sur mon blog, une liste de recettes VG qui m’inspirent, pour la journée internationale sans viande.
    J’y ai mis le lien vers ta recette de pancakes que j’adore faire et que parfois je modifie selon mes envies :)! Je t’avais déjà laissé un commentaire positif il y a quelques années, mais je le redis, elle est top!

    https://leroyaumedephysalis.wordpress.com/2018/03/19/printemps-et-journee-sans-viande/

Répondre à cindy Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *