Salade de millet aux légumes de printemps (parce que le petit pois est photogénique)

Millet-légumes-de-printemps-5

Parmi toutes les choses que j’aime faire dans la vie, figure en bonne place (environ à mi-chemin entre regarder un vieux film avec ma tasse wall-E, et faire tenir une cuillère sur mon nez) (c’est tellement drôle) la consultation de blogs de cuisine. Souvent, cela surprend autour de moi, parce que je suis loin d’être une papesse affichée du croquant-gourmand. Au contraire même, je ne suis pas très fun à recevoir, parce que je ne mange pas de saucisson, ni de moutarde, ni même de Monster Munchs, rendez-vous compte. Et, si, à une époque, j’ai pu passer des heures à expérimenter des recettes comme une Marie Curie en plein travail sur le polonium, j’ai depuis cette année confirmé ma préférence pour une vraie simplicité du repas quotidien. C’est là une affirmation toute relative, j’en conviens, parce que nous avons chacun notre conception de la simplicité. Disons que revenir à mes propres bases est mon équilibre actuel au milieu d’un sujet dans lequel nous sommes rares à être parfaitement sereines et équilibrées. Bref.

Petit-pois

Pour autant, regarder des blogs et des livres de cuisine a toujours un effet apaisant sur moi. Je trouve ça vraiment beau (et tellement cool) de faire quelque chose d’artistique en partant d’une affaire si prosaïque qu’est l’ingestion alimentaire. Je regarde toujours ces pages avec une vraie distance amusée et fascinée, et je me demande si l’Homme pourrait également faire naître un jour des photos, des articles, des blogs, sur d’autres besoins physiologiques quotidiens. Le sommeil par exemple – un blog sur les mille façons de dormir est un concept auquel je tiens beaucoup, et j’ai totalement confiance en son apogée un jour.
Ce qui m’intéresse d’autant plus est de voir la vraie variatio qui s’est installée dans ce milieu. Les blogs se sont développés au fil des personnalités par milliers qui ajoutaient leur grain (de sel) sur la toile, et selon les besoins des uns et des autres, totalement différents. Besoin de cuisine utile, besoin d’histoire qui va autour, besoin de retrouver un univers, besoin de conseils pratiques quotidiens, besoin d’art visuel… Comme tout bien culturel, ils se sont diversifiés. Je parle là pour ceux qui ne les connaissent pas trop : en vrai c’est tout un monde sous l’océan avec des calèches de plancton et des palais ciselés dans du corail. (Celui qui dit que je regarde trop La Petite Sirène a gagné.) Je pourrais vous parler de mes préférés, si vous voulez.

En attendant, j’ai vu un peu partout fleurir des assiettes avec des légumes de printemps. Je me suis alors souvenue que nous étions en juin, et qu’il y avait là un bon prétexte à photographier vite les plus beaux légumes du monde, j’ai nommé les petits pois. (Vous me feriez manger n’importe quoi pourvu qu’il y ait négligemment posé sur le côté des tas de cosses de petits pois frais offrant leur vert tendre au spectateur) (sauf du saucisson, ça vraiment, non, même.)
Il y a du millet, parce que c’est mon addiction du moment, le millet, c’est sans gluten, c’est rassasiant, c’est vitaminé, c’est délicieux, c’est merveilleux, le millet, votez pour le millet. Et puis du citron et de la menthe, parce que le petit pois aime ça.Millet-légumes-de-printemps-2 (Sinon, je porte un gilet, parce que j’ai fait cette série de photos avant que le ciel ne se décide à tomber dans ce soudain état de grâce. Je me dis que le verdoyant de l’image rattrape l’atmosphère « saison printemps-été 2016 » du visuel.)


Millet-légumes-de-printemps-3

Salade de millet tiède, petit pois, asperges, courgettes crues, citron et menthe.

(Pour deux personnes)

160g de millet
Deux poignées de petits pois frais
Une dizaine d’asperges
Une courgette
Un citron, quelques feuilles de menthe.

Nettoyer, puis plonger les asperges 15 minutes dans l’eau frémissante. Pendant ce temps là, écosser les petits pois. Faire cuire le millet 15 minutes dans l’eau bouillante, puis égrainer à l’aide d’une fourchette, et laisser tiédir. Faire cuire les petits pois 8 minutes dans l’eau bouillante. (Ils doivent rester très croquants). A l’aide d’un économe, tailler la courgette en tagliatelles qui resteront crues. Assembler l’ensemble ainsi que le zeste du citron. Ajouter une à deux feuille(s) de menthe ciselée(s).
Pour servir, mélanger 3 càs d’huile d’olive (ou autre) avec 1 càs de jus du citron et 1 càc de sirop d’érable.

On peut déguster l’ensemble encore tiède, ou très frais.
(Nota benêt : c’est une salade qui s’emporte parfaitement et fonctionne très bien pour les déjeuners sur l’herbe.)

Millet-légumes-de-printemps-4



19 commentaires sur “Salade de millet aux légumes de printemps (parce que le petit pois est photogénique)

  1. Céline, je suis bien d’accord avec toi : le petit pois est photogénique ! Et ainsi photographié, il est encore plus appétissant que d’habitude (et j’adore les petits pois… ). Je garde cette recette de côté, pas certaine d’avoir la capacité à la réaliser cette année mais il y aura d’autres printemps !

  2. Plein de beautés vertes.
    Et une envie incroyable que ce soit enfin le temps des petits pois, au Québec aussi.
    Merci pour ces magnifiques images, et ces mots qui font du bien.
    K.

  3. C’est très très beau, et ça semble bon (même pour une pas-très-fan d’asperges que je suis). Dans le même genre, je te conseille la salade quinoa (petit)-pois gourmands-petits-pois avec de la menthe et de la coriandre (et une sauce coco-curry, parce que tout est meilleur avec une sauce coco-curry). Ca devrait te plaire, ça m’a convaincue de manger du quinoa, alors que d’habitude, bof bof.

  4. Alors là !
    Je dis oui à tout.
    Les petits pois, les blogs cuisine, la petite sirène, le saucisson et la photo.
    Me manque plus qu’a découvrir le millet.
    Merci pour tes jolis mots tout doux au coeur, joyeux et gourmand

  5. Je dis oui, oui, oui, votons pour le millet! Le millet, président! Le millet, maître du monde! J’adore ça aussi et en ce moment, je fais exprès de le faire un peu trop cuire pour qu’il ait cette consistance complètement regressif et si peu photogénique d’un porridge. C’est tellement bon, avec plein de poivre et de l’huile d’olive.
    En revanche, les petits pois, je suis très étrangère à ce légume (fruit ? Autre ?), parce que je suis vraiment traumatisée des petits-pois-carottes de la cantine. C’est un cliché, mais c’est vrai (ça et le cordon bleu, je n’ai jamais pu en manger sans avoir des nausées, à cause de celui de la cantine).
    Mais enfin, les asperges, je vote pour qu’elles soient présidentes avec le millet. Et maîtresses du monde, aussi.

    1. Ah oui mais attention, le petit pois frais est d’un autre monde que le petit pois en boîte de la cantine!! Personnellement, je déteste le petit pois en boîte ou même en bocal de qualité, ça a un goût très bizarre. Non, le petit pois frais, c’est croquant, c’est tout doux, ça a un goût de vrai légume sans aucune âpreté! J’espère que tu essaieras, c’est très important.
      Et sinon, ne me parle pas de cordon bleu, surtout surtout pas, horrible.
      (J’ai mangé à la cantine toute mon enfance, j’ai plein de traumatismes comme ça, alors que je n’étais vraiment pas une enfant difficile.) (Le pire c’est une sorte de terrine de poisson de couleur fluo servie froide en entrée. On m’avait forcée à la manger, jusqu’à ce que mort s’en suive (presque), je m’en souviens très bien. Heureusement que des fois à la cantine il y avait des coquillettes.)

  6. Le millet, j’ai du mal à l’apprivoiser, il reste toujours un peu trop croquant sous la dent. La prochaine fois j’essaie ta recette, le tien a l’air fondant juste comme il faut! Les même légumes de saison à la maison, hier j’ai une quiche salée en acoquinant ces légumes verts avec du curcuma et du cumin.

    1. Ah oui, il faut le laisser bien cuire! Le truc, aussi, si tu as envie qu’il soit vraiment vraiment fondant (presque proche du porridge), c’est de démarrer la cuisson dans l’eau froide. Tu le fais bouillir, tu attends 10-15 minutes, tu mélanges, et là, c’est encore plus fondant-régressif. (Parfait pour farcir une courgette par exemple!)

  7. Le petit pois est effectivement très beau ! Et la simplicité est souvent la meilleure des alliées, que ce soit en cuisine ou dans tout autre domaine d’ailleurs ! Enfin, ce n’est que mon simple avis 😉
    Cette salade est tout à fait ravissante et dès que les petits pois frais arrivent par chez moi, je tente ta recette. Encore une fois, merci !

  8. Bonjour Céline !
    Je n’aurais jamais pensé poser mon premier commentaire sur un article qui concerne les petits pois! C’est bien un des très rares légumes avec lequel je ne pourrais jamais accrocher… C’est ainsi !
    Je viens ici pour te demander une faveur…
    J’aime te lire à un point inimaginable, dès que j’ai besoin d’un peu de douceur, je viens faire un tour sur ton blog, magique et réconfortant. Je flâne, sur d’anciens articles… Je goûte avec les yeux. Et je savoure tes mots !
    J’aurais bien aimé m’abonner à ta newsletter mais … impossible. Le « hop » ne m’envoie nulle part. 😛
    J’espère que tu pourras régler ce petit souci en interne, comme tu le dis si bien
    Merci d’avance
    et merci en général, pour tout ce que tu écris qui fait du bien, et les merveilles de photographies que tu ponds 🙂
    Gabriella

  9. Le petit pois fait partie de mes légumes favoris, mais ici il est encore en catégorie « hors de prix » : j’ai déjà pris le parti d’acheter des fèves, je me garde les petits pois pour plus tard !
    La menthe ce n’est pas trop mon truc, avec le citron j’ai un doute, je pense que je vais plutôt opter pour du cumin, j’aime bien l’association.
    Et le millet je ne connais pas encore, c’est une bonne occasion de découvrir !
    Merci pour tes mots jolie Cél, à bientôt pour un café skype en juillet !
    Je t’embrasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *