Soigner sa peau, se soigner soi, le trop et le trop peu.

Routinesoin5

Chose promise, post dû : quelques lignes pour vous parler de ma routine soin du visage.

En ce moment, je me pose plein de questions. Sur l’âge, la vie et la mort, l’évolution du corps au fil des mois, des ans, sur cet Autre que l’on voit tous les matins dans le miroir. Cet Autre que j’habite, sans qu’il m’ait demandé mon avis, et sans que j’aie de prise sur mes droits de location.

Je n’ai pas envie de paraître plus jeune que je ne le suis, je ne tremble pas devant un cheveu blanc, je ne maudis pas mes débuts de patte d’oie, ni les petits sillons qui s’esquissent sur mon front. Et pourtant, je n’ai jamais vécu en paix avec cette peau qui est la mienne. Les périodes d’acceptation du reflet ou les petits aspects de moi qui trouvaient grâce à mes yeux n’étaient que des anomalies passagères, comme des éclaircies éphémères entre deux averses.

Je crois que je ne suis pas la seule, et que rares sont celles et ceux qui peuvent affirmer qu’ils/elles aiment parfaitement tout de leurs cheveux, leur poids, leur taille, leur allure. Je ne sais pas si la solution est de ne plus trop y penser, ou de ne pas y accorder une quelconque importance, ou d’essayer de s’accepter dans une vaste introspection. Le danger de la première tendance serait d’en venir à se négliger, et celui de la deuxième de tendre vers un égocentrisme un peu à la mode et pas si anodin. Naturellement, le même problème se pose pour le soin de soi et de sa peau, qui balance entre futile et essentiel sans se laisser fixer en un point fixe. Où commence l’excès de soin de son apparence, où finit son insuffisance?

J’ai donc toujours tenté de trouver l’équilibre entre soin et lâcher prise du corps, entre attention concrétisée à grands coups de fards et de crèmes, et désinvolture assumée en jours de maquillage zéro et coiffure inexistante, pour me concentrer sur ce qui me paraissait plus important.

Les photos de moi que je préfère, j’ai mis du temps à le remarquer, ne sont ni celles où je suis apprêtée, ni celles « au naturel. ». Celles qui déclenchent chez moi une acceptation, qui prend davantage la forme d’une moue approbative que d’une vraie satisfaction, n’ont en fait rien à voir avec le soin de ma personne. Il s’agit davantage d’un je-ne-sais-quoi dans l’oeil, d’un vrai bonheur ressenti dans les circonstances de la prise, ou d’un éclat d’affection que l’on peut lire pour celui qui tient l’appareil. Est-ce à dire que l’altérité rend beau? Que nul n’est beau tout seul? Je ne sais pas. Je vous laisse avec toutes ces questions sur les bras, et je passe au concret, parce que c’était le but premier, et que comme d’habitude, je bavarde.

Routinesoin3

Ma routine soin

Comme je le disais ici, depuis quelques mois, je ne mets plus aucune crème sur mon visage.

Pourquoi, d’abord? En vrai, il y a plusieurs raisons.

  • Parce qu’une crème coûte très cher. Même premier prix, même non bio, une crème, c’est onéreux, avouons-le. (Et pour peu que l’on veuille quelque chose de correct, l’addition monte.)
  • Parce qu’une crème idéale n’existe pas. En non bio, elle est chargée de parabens, de phtalates, de conservateurs. Elle est fabriquée en Chine, testée sur des animaux, et chargée en perturbateurs endocriniens que les médecins eux-mêmes commencent de plus en plus à pointer du doigt. Pendant des années, je n’ai donc mis que des crèmes bio. Sauf que là encore, j’ai dû chercher bien longtemps pour trouver une crème qui ne contienne pas d’alcool (souvent le premier ingrédient!), qui ne provoque aucune rougeur, qui se conserve plusieurs mois sans tourner, et qui n’ait pas une odeur très improbable. Qui ne laisse pas d’impression poisseuse, qui ne brûle pas pendant l’application ou juste après. J’en ai essayé tout plein. Je n’ai pas trouvé. Aucune. Du moins, aucune à prix abordable.
  • Parce qu’une crème ne se suffit pas à elle-même. Bien souvent, il en faut une de jour, et une de nuit. Une d’été et une d’hiver. Bien souvent, il faut ajouter un sérum derrière, une lotion et un lait devant, il en faut une différente pour le visage et le corps. Il faut des soins ciblés pour les boutons et les rougeurs, un soin anticerne, un autre antiride, un baume pour les lèvres, une lotion pour les cheveux. Et ça commence à faire beaucoup, tout ça, et à encombrer les placards un peu trop si l’on a envie de simplicité et de lâcher prise.

Alors, que faire? Ne rien mettre? Juste nettoyer, et laisser tranquille? Nettoyer à quoi, d’ailleurs, au savon?

Là aussi, j’ai essayé. Savon et longueur de temps feraient plus que force ni que rage, j’en étais persuadée : cela a bien fonctionné, un temps.

Et puis tout de même, ma peau a protesté. Des réactions, des sécheresses, ou des (gros) boutons, bref, elle m’a bien fait comprendre qu’elle n’était pas très contente. Suite à un bouleversement (interne) cet hiver, elle est même devenue impossible. J’ai alors tenté une routine minimaliste, naturelle, pour voir.

Et là, le ciel s’est ouvert avec un rayon de lumière- ou presque. Plus aucun bouton, plus aucune imperfection, aucun tiraillement, bref, tout va pour le mieux sans la meilleure des crèmes.

Routinesoin5bis Routinesoin1
En fait, il s’agit ni plus ni moins de la version simplifiée de la parfaite recette d’Ophélie (ici). Sauf que je ne fais pas mon mélange au préalable, cela me semble encore plus simple de le faire à l’arrache à l’improviste dans le creux de ma main tous les matins et tous les soirs.

L’aloé véra est un hydratant merveilleux et totalement naturel, et je l’associe à l’huile de jojoba, juste sébo-régulatrice comme il faut pour une peau qui peut avoir des boutons. Si je mets l’un sans l’autre, cela ne va pas, cela ne suffit pas. C’est la concordance des deux produits qui fait miracle.

-Le matin-

Je nettoie désormais mon visage à l’eau, avec une éponge konjac. J’ai découvert ça cet hiver (mille ans après tout le monde apparemment) et elle ne me quitte plus, c’est une sorte d’éponge naturelle super douce qui laisse la peau propre sans la décaper, et qui rafraichit le teint sans attaquer.

Routinesoin4Je la mouille sous l’eau tiède, je frotte doucement, et c’est tout. Parfois, je pshitte un peu d’eau de bleuet surtout autour des yeux pour les décongestionner.

Ensuite, vient la fausse crème : au creux de ma main, un peu d’aloé véra, quelques gouttes d’huile de jojoba, j’émulsionne en direct, et je l’étale doucement.

Et c’est tout.

Aucune rougeur, aucun film gras, aucun bouton, alors que j’étais la première à penser qu’hors d’une routine beauté compliquée, point de salut.

-Le soir-

Je me démaquille à l’huile végétale.

J’utilise soit une huile d’amande douce si je me suis vraiment maquillée, surtout les yeux, soit une huile démaquillante (j’adore la Ballot Flurin), que je rince avec les doigts.

Souvent, je passe à nouveau un coup d’éponge Konjac. Et rebelote pour la fausse crème : aloé véra + huile de jojoba. Et au lit.

En définitive, je ne mets plus aucun produit sur mon visage, hormis aloé véra, et huile(s) végétale(s).

Les soirs où je sens que ma peau est un peu sèche, qu’elle a besoin d’être hydratée, je remplace l’huile de jojoba par l’huile d’argan ou d’amande. (J’utilise ces deux dernières pures sur le reste du corps.) Et parfois, pour atténuer les poches ou les cernes, je les masse avec de l’huile de calophylle.

Je me maquille peu, et pas du tout le week-end ; et comme toujours, l’alimentation reste la principale clé pour soigner sa peau.

Le seul petit point négatif que je vois à l’ensemble, c’est le fait que l’aloé véra se garde au frais. Le frigo est loin de la salle de bain de l’étage, cela m’oblige à descendre matin et soir, mais c’est un obstacle peu rebutant pour l’ensemble, surtout qu’ainsi, le produit bien frais est encore plus agréable sur la peau.

Routine5

Routinesoin3bis

 Et vous? La crème, l’estime de soi, la peau, Boris, et vous, c’est comment?

52 commentaires sur “Soigner sa peau, se soigner soi, le trop et le trop peu.

  1. Rho en voilà un article qui me plaît ! À croire que tu lis dans mes pensées, je me demandais justement comment me débarrasser de ces méchants boutons survenus depuis quelques mois (ô joie…). Voilà un moment que ça me titille de passer aux huiles et grâce à ton rituel détaillé, je vais me lancer ! Merci

  2. En fait, je pensais avoir trouvé la combinaison idéale, et en fait non, ou alors c’est le combo alimentation un brin foireuse et gros stress qui vrille tout.
    J’avais laissé le minimalisme pour autre chose, et c’est peut être ça qui ne me convient plus.
    De toute façon je suis décidée à y revenir (au minimalisme) parce que si l’huile de noisette était trop « juste » pour l’hiver, même avec l’aloé vera, c’est ce mélange simple qui m’appelle.
    Dommage qu’il faille garder l’aloé vera au frais, c’est vrai que ce n’est pas pratique (et non, je n’ai pas la place pour un frigo dans ma salle de bains !)
    Des bises jolie Cél !

  3. J’ai eu ces moments également, à refuser par respect pour ma peau des produits non bio, puis à galérer et tester 45000 crèmes bio pour en trouver une qui puisse me convenir, et enfin en venir aux basiques comme karité, huile de noisette, aloe vera entre autre, sans réelle satisfaction, jusqu’à finir par trouver mon équilibre qui ressemble au tien curieusement, eau florale, beurre de karité, crème de jour Novexpert et un démaquillant pas trop clean mais presque(Yonka) jusqu’au jour où ma peau me dira »ras-le-bol de cette routine, tu vieillis, change-moi tout ça!!! »
    Pour ce qui est de la façon que nous aimer, j’approuve ta façon de penser: ce n’est pas ce à quoi l’on ressemble physiquement qui nous définit mais plutôt ce que nous ressentons .
    Merci pour ce bel article!

  4. Revenir à l’essentiel…oui…c’est cela…cette simplicité…cette simplicité douceur essentielle sur sa peau…Tant de crèmes ,de soins ici et là,de nouvelles marques etc etc chaque jour… à s’y perdre,à se perdre;à encombrer encore l’espace et donc son espace…des crèmes promesse aux multiples labels d’éternelle jeunesse à des prix qui sonnent faux avec la Simplicité.. Notre peau est une parcelle de notre Etre et comme tout ce qui est vivant,elle change,elle vieillit,elle « mature » et nous allons sur e chemin de cette maturessence que tant redoutent,que tant refusent… Quelques notes d’huile;une eau florale;un peu d’aloé vera,ça fait une belle musique et simple, et puis faire son chemin en essayant de ne pas se perdre… L’éponge konjac,oui tant en parlent,que j’ai envie,son prix étant raisonnable de l’essayer…
    Aller au plus simple…au « moins »…au « rien qui est empli du tout »…
    Merci de ce billet tout doux.. Et ceci dit ta peau est encore la peau d’une jeune femme!

    Belle nuit…

    1. Oh c’est marrant, la mienne sèche très vite! J’ai un air très sec chez moi… En une nuit, elle devient toute recroquevillée. 🙂

  5. Je ne connaissais pas du tout cette éponge !
    J’ai essayé de me mettre à l’huile de nigelle contre les boutons, et je trouve que ça marche un temps, mais après, à force, ma peau devient grasse et ça empire. Je vais essayer ton rituel, il me paraît sain et surtout simple… Merci!
    Marine

  6. Je fais presque la même chose. Je me démaquille à l’huile d’argent le soir, et c’est tout.
    Par contre, je ne garde pas mon gel d’aloé vera au frais… J’espère que ce n’est pas trop grave…

    1. Non, ce n’est pas grave! C’est juste que cela se conserve mieux et plus longtemps au frais! 🙂 De toute façon, tu sentiras vite s’il a tourné!

      1. Je ne le garde pas au frais non plus car je n’aime vraiment pas devoir aller à la cuisine pour ça. Par contre, le flacon que j’achète y est et je prends une petite quantité que je transfère dans un autre récipient que je laisse dans la salle de bain. C’est un bon compromis je trouve.

  7. Outre ta réflexion à propos de la beauté tout seul ou pas, que je trouverai assez passionnante à mener autour d’une focaccia par exemple, mais bon, comme j’habite loin, c’est pas évident à partager, une focaccia et une discussion entre deux océans. et outre mon petit « non mais elle est trop jolie même au réveil, c’est pas possible » que j’ai lâché dans ma barbe, j’aime beaucoup ton billet. Je mets un point parce que je sais pas trop comment je vais m’en sortir dans ma phrase, sinon.

    Je viens ENFIN de terminer toutes mes crèmes – j’en utilisais peu, mais je voulais quand même attendre de tout finir avant de racheter des produits, et j’ai enfin pu faire un gros changement dans ma routine. J’utilisais déjà l’huile de coco pour me démaquiller depuis un bon gros 2 ans environ (#EARLYADOPTER TSÉ), puis progressivement sur le corps et les cheveux, ainsi que l’éponge konjac, que j’ai découverte il y a un an environ et dont je suis amoureuse. Mais je passe maintenant à l’huile végétale en guise de crème, je n’ai pas encore trouvé ma routine, puisque je débute, j’ai acheté 3 ou 4 huiles différentes, je vais tâcher d’écouter ma peau me parler pour savoir laquelle lui plait le plus.
    En revanche, l’aloé véra, je n’y avais pas pensé, mais je vais garder ça dans un coin de ma tête.

    1. Oui, au départ j’ai eu envie d’huile d’argan et what else. Matin et soir, argan pur, et hop. Et puis en fait, je crois que c’était un peu trop gras/nourrissant, et ma peau s’est mise à boutonner comme un buisson de campagne, alors je me suis dit que je faisais peut-être n’importe quoi. Mais depuis que je mets jojoba+aloé, amours folles. J’espère que tu trouveras ton huile qui va bien. Et après, on partagera une focaccia, promis, océan ou pas océan.

  8. Tout pareil suite à un dégoût total de tout produit industriel, alors :

    Pour les cheveux (et la peau aussi) depuis 3 ans lavage exclusif au ghassoul (un petit contenant, qui me suit partout même qd je pars, dans lequel je fais mon mélange sorte de pâte une fois la poudre diluée) avec ajout, à l’envie :

    De quelques gouttes d’aloe vera et quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, ou pas d’ailleurs car seul le ghassoul de toute manière lave très bien et se suffit à lui-même.

    Un vrai régal de masser le cuir chevelu du bout des doigts, de rincer sans mousse chimiquement immonde qui pollue absolument tout et pour finir sentir ses cheveux et son cuir chevelu tout doux, frais et sains, oui un vrai régal 😉
    Mes cheveux n’ont jamais été aussi beaux ! et si les pointes sont un peu sèches parfois suite au vent et/ou soleil j’ajoute, une fois essorés, le fameux mélange aloe vera/huile végétale mélangés au creux de la main, en petite quantité, et cela suffit.

    Et pour la peau pareil :

    Lavage/démaquillage avec ghassoul (un régal là aussi) ou bien huile d’olive,
    ensuite une eau florale et puis :

    La tit’e crème d’Ophélie un top’!
    Et quand je n’en n’ai plus de faite d’avance, je reviens à la base :
    dans le creux de la main un peu d’aloe vera, un peu d’huile végétale bio de rose .. un petit massage relaxant .. et le tour est joué pour commencer ou finir une journée en accord total avec mes envies et mes convictions.

    Merci pour ce partage d’idées, réflexions et autres pistes pour vivre au mieux et au plus près d’une simplicité qui amène à d’autres révolutions dans tous les domaines ( nos petits-enfants nous diront merci) et une belle journée à venir à tout le monde 😉

  9. Finalement ta routine ressemble assez à la mienne (et ça me rassure parce que quand tu parles des réactions de ta peau, là encore, ça ressemble beaucoup à ce que je connais). Cela dit, j’ai encore du mal à lâcher ma crème, c’est mon petit plaisir du matin et du soir, alors bon, ça ne se refuse pas, tant que ça ne fait pas de mal, dirons-nous. Par contre, je n’arrête pas d’entendre parler du gel d’aloé véra et ça m’intrigue, mais je ne sais pas trop où lui trouver de place dans ma routine à moi…
    (et je partage ta réflexion sur la beauté, j’ai déjà remarqué ça aussi, sur certaines photos (alors que je ne suis pas mais alors pas du tout photogénique) on rayonne, et la seule chose qui peut l’expliquer, c’est la certitude d’avoir été à ce moment précis particulièrement confiant et heureux)

    1. L’aloé véra, c’est vraiment miraculeux, même mon amoureux adore se mettre ça sur le visage et les mains. C’est un produit tout naturel, sans odeur, sans couleur, qui fait un drôle d’effet au moment où tu l’appliques, et qui laisse la peau comme une peau de bébé. Tu peux aussi le mettre sur les cheveux, cela permet de les hydrater et de leur donner une texture en même temps. Tu peux en mettre sur la peau juste épilée, (sur les joues des hommes après le rasage c’est effet doux+frais garanti!), irritée, brulée, sur les mains après la vaisselle ou le ménage pour les chouchouter. Bref, je ne sais même plus comment je faisais avant d’en avoir! 🙂

  10. hello ! et puis nourrir sa peau de l’intérieur, c’est hyper important aussi. en tout cas tu as un très joli teint et un beau grain de peau, tu fais bien de les préserver ! belle journée

  11. C’est la première fois que je tombe sur ton blog, j’aime beaucoup ta jolie plume 🙂 Je reviens comme toi à du simple, et cela fait ses preuves : huile végétale (onagre et abricot pour ma part) pour le démaquillage et l’hydratation, éponge konjac pour le nettoyage avec un brumisateur d’eau pure (l’eau est très calcaire chez moi, je n’en mets plus sur mon visage). Et effectivement, ma peau revit ! Le gel d’aloé vera chez moi, c’est sur les cheveux ! (il définit bien les boucles). à bientôt !

  12. Petite astuce pour le gel d’aloe vera, dont je suis moi aussi une inconditionnelle : pour ne pas avoir à aller le chercher chaque matin dans ma cuisine, j’en remplis un petit flacon qui, lui, reste dans ma salle de bain le temps de se vider doucement. Le gel ne vire pas s’il reste une semaine à température ambiante, c’est davantage pour la conversation sur le long terme qu’il importe de le mettre au froid.

    Bel article en tout cas, j’ai beaucoup aimé le début !

  13. J’admire ta routine soin naturelle ! Vraiment je ne me sens pas capable d’en appliquer une similaire et pourtant je suis en accord total avec l’idée de trop et trop peu. J’oscille entre deux mondes et je ne sais toujours pas lequel choisir. Voilà le problème, je crois que j’aime un peu les choses qui brillent et qui parfois ne sont pas données. Pourtant loin de moi l’idée d’un maquillage excessif. Le week-end je ne porte rien et la semaine c’est simplicité pour le quotidien. Mais j’aime de temps en temps me faire plaisir avec ces marques me font un peu rêver, avouons-le, et établir quelque chose de plus sophistiqué. Alors même si j’aurais du mal à prendre exemple sur toi, je trouve ça admirable. tes mots sonnent très justes et vrais !

    1. Mais il ne faut pas remettre en cause ta propre routine, Anaïs, c’est génial d’avoir conscience de se faire plaisir ainsi. Je crois qu’il ne faut pas se prendre la tête, et accepter ce qui nous procure une sensation positive, en étant conscient de ce qui est en accord avec notre idéal, ce qui l’est moins- et tant pis, parce qu’on aime ça. Si les petites crèmes « qui brillent » sont un plaisir pour toi, si ça te rassure, si ça te fait te sentir jolie, ne les condamne pas! 🙂 Et après, chaque pas sera fait avec l’équilibre entre ce que tu envisages comme « idéal », et ce que tu es prête à faire, ce que tu aimes. Bon cheminement! 🙂

  14. Coucou et merci pour ton post si détaillé ! Tu as une peau superbe. Comme toi, j’adore l’éponge Konjac et j’utilise aussi beaucoup les huiles végétales (Noisette et Rosier Muscat surtout), je ne mets plus que ça le soir depuis longtemps, et ça a aussi eu un effet incroyable sur ma peau. Mais j’ai du mal à me passer de crème le matin.

    As-tu essayé la marque anglaise Pai ou la française Dermatherm ? Elles sont conçues pour peaux ultra-sensibles, et outre le cahier des charges bio habituel, elles sont sans alcool, sans huiles essentielles etc. Pai est plus chère que Dermatherm mais aussi un peu plus « plaisir » : j’avoue que quand j’avais plus de moyens, je préférais utiliser Pai, mais maintenant que je dois faire plus attention aux finances, j’utilise Dermatherm (en rajoutant une goutte d’huile végétale sinon je trouve leurs crèmes un peu juste) et c’est parfait.

    L’aloé vera, ça fait longtemps que ça me tente, mais ma soeur a fait une mega réaction allergique, du coup j’hésite…

  15. Moi ma peau est pas belle, alors que j’ai pris Roaccutane il y a de ça un an et demi ( date de fin du traitement), et depuis septembre ça revient pas mal, alors que je fais super attention, c’est horripilant. J’ai aussi essayé d’uniquement me laver le visage avec un savon classique mais comme mes autres nettoyants ou autres produits, rien de concret.

    Laura

  16. Ta routine est super et très Slow Cosmétique. C’est la même que la mienne si ce n’est que j’utilise de l’huile vierge de macadamia pour le soir en démaquillage (la tienne semble non vierge, mais bon). Moi j’avais découvert tout cela il y a un bail maintenant dans les livres de Julien Kaibeck et sa « Slow Cosmétique » mais tu retrouves des tutos très bien faits pour nettoyer et hydrater en toute simplicité et en mode Slow ici : https://www.slow-cosmetique.com/le-mag/comment-se-demaquillerlaver-son-visage/

  17. Roooh, comme j’aime « prendre du retard » (entre guillemets bien prononcés hein le retard, parce que je sais qu’ici, dans ton joli monde, c’est un concept bien desuet ^^) dans la lecture de tes articles !

    Ils sont d’une telle diversité (et beauté, ne le négligeons pas !), que je passe d’une huile végétale pour du soin à de l’huile de coco pour biscuits hautement coco-isés, en prenant le temps d’écrire tout cela noir sur blanc (ou autres couleurs de l’arc-en-ciel suivant son support ^^) avec mes stylos billes 4 couleurs et en me laissant tenter par quelques bouquins qui font du bien … comme tout ce qui est raconté sur cet espace de bonheur au final =)

    Bref ! Des petites rides au coin des yeux et des lèves qui apparaissent à chaque fois que je me retrouve ici <3

    (huhu, et ici aussi c'est minimalisme : éponge konjac -je te rejoins au club des découvreuses mille ans après xD- et huile de noisettes locale et … c'est touuuut ! Et en plus, ça apporte un côté gourmand -sans le croquant cependant, désolée pour notre ami Cyril hein 😉 – ! Bref, le minimalisme, c'est la vie xD !)

    Des bisettes printanières bientôt fleuries, youpiiii =)

  18. Hello ma jolie !

    Quel chouette article ! J’aime beaucoup. Il y a plein de produits que je ne connaissais pas et qui, maintenant, me font de l’oeil ! Merci pour ces découvertes !

    Je te souhaite une belle fin de journée.

    Gros bisous.

    Manon ♡

  19. coucou,

    je trouve que c’est une très belle routine soins et sincèrement te dire, j’ai toujours été contre les crème, j’ai commencer à en utiliser cette année, je ne sais pas si je vais changer ça par des huiles essentiels ou pas mais ton article me donne une idée, en tous cas merci pour le partage,

    des bisous 😀

  20. Merci pour ce bel article ! -dans le fond comme dans la forme-
    Tu me donnes envie d’essayer à nouveau les huiles végétales sur ma peau… affaire à suivre! Il faudrait que j’essaie l’aloe vera aussi, en plus il paraît que c’est bon pour l’eczema -qui est quand même la seule raison pour la quelle je m’ennuie matin et soir à me tartiner de crème, hein

    Passe une bonne fin de journée ! 🙂

  21. Encore un super billet !!!! Moi aussi, en ce moment j’essaie de passer à des produits complètement naturels. Huile de coco, huile de jojoba, huile de bourrache (et oui l’âge est là), les poudres pour cheveux de shikakai……. En fait, je deviens folle avec aroma zone, mais surtout je ne suis pas une petite chimiste… Alors je vais au plus simple, et moi aussi je suis accro à l’aloé véra et à l’huile de calophylle. Ensuite pour savoir ou s’arrêter dans le « je m’occupe de moi » ou trop de moi et le « je me néglige » : une grande question, j’essaie de ne pas trop attacher d’importance à mon image mais que veux- tu, je reste une fifille et j’adore les crèmes…….. Pour finir, je crois vraiment qu’on peut parler de tout quand c’est si joliment dit….. Bises à toi et au plaisir de te lire très vite !!!!

  22. Ça fait un bout de temps que je fais aloe + huile à la place d’une crème. Mais ça n’a pas été la révolution car ma peau oscillait entre trop sèche et trop grasse. J’en désespérais. Et puis, la révolution, je viens de la vivre. Le problème c’était le savon. C’était certes un bon savon saponifié à froid, mais c’était trop agressif. J’ai testé le rhassoul et là : miracle. Il enlève l’excès de sébum sans assécher et ma peau revit. Je l’ai jamais connue aussi douce, y compris sur les endroits difficiles où je pelais souvent alors qu’à d’autres je brillais. Pour l’huile, j’utilise un peu de tout : huile de rose musquée, huile de nigelle, huile de millepertuis, karité quand c’est vraiment très sec. C’est des huiles que j’avais acheté pour autre chose et elles vont plutôt bien.

  23. Bonjour !
    Ça y est, j’ai fini mes tubes de crème, j’ai passé commande et j’ai fait le grand saut (bon, depuis hier soir, hein, n’attendons pas de miracle immédiat !). J’ai hâte de voir ce que ça va donner avec le temps.
    Par contre, je trouve que l’aloé vera « sèche » la peau, j’ai l’impression d’avoir un masque et la peau qui tire après en avoir mis… C’est normal ? J’en mets pas assez ? trop ? Ou pas assez d’huile ?
    Merci en tout cas !
    Bon weekend
    Marine

    1. Bonjour Marine! Chouette, j’espère que tu trouveras ta petite routine, alors! Pour la peau qui fait un drôle d’effet, cela arrive quand on met un peu trop d’aloé véra. En général, c’est une impression qui ne dure qu’une minute, chez moi en tout cas, ça fait cet effet. Je me souviens, la première fois que j’avais essayé, j’avais eu peur que l’impression « masque » perdure, et puis au bout de quelques secondes, j’avais la peau toute douce. Tu peux essayer d’en mettre un peu moins – le « truc » sera de trouver le bon équilibre pour toi entre aloé et huile. Bon week-end à toi aussi!

  24. Bonjour Céline,
    Merci pour cet article, c’est super intéressant.
    Petite question « technique « concernant le démaquillage à l’huile, comment éviter d’encrasser l’évacuation du lavabo si l’on rince à l’eau ? Le mien n’aime pas ça du tout…
    Merci et bonne continuation, ton blog est une bulle de douceur !

    1. Merci beaucoup, Laurie!
      Peut-être que tu mets beaucoup d’huile? Je t’avoue que je n’ai pas ce souci. Sinon, il faudrait sans doute frotter avec l’huile, puis enlever l’ensemble avec un gant humide à laver en machine ensuite? Je ne sais pas, je réfléchis tout haut 🙂

  25. Hello,
    Est-ce que le fait d’utiliser aucun produit nettoyant n’a pas été déroutant pour ta peau au début ou tu as vu tout de suite une amélioration ?
    DEuxième chose, tu rinces l’huile le soir qu’avec de l’eau ? Ca part sans laisser sur ta peau un film gras ?

    1. Eau et éponge konjac suffisent chez moi, mais ça dépend des peaux, j’ai une peau à tendance sèche. Et le soir, si j’utilise une « huile démaquillante », je n’ai pas besoin de re-nettoyer derrière, c’est fait exprès ! Si c’est une « huile » classique », là, je pense qu’il vaut mieux nettoyer, à l’aide d’un savon doux, ou d’un produit nettoyant le plus simple possible 🙂

      1. Merci de m’avoir répondue 🙂
        Alors de mon côté, ma peau a vécu une période difficile cette année. Gros bouleversement hormonal et crise d’acné très très importante. (à 28 ans enjoy!)
        Maintenant les choses se sont améliorées mais je sens que ma peau est ‘sensibilisée’
        Pour faire simple, j’utilise actuellement sur ma peau :
        Matin : un peu d’eau/ou eau thermale – huile de jojoba et chanvre ur peau humide (une à deux fois par semaine je mets de l’aloe vera)
        Soir : Savon à froid et un pchit d’eau thermale et huile jojoba/chanvre.
        L’huile de chanvre est une merveille car elle garde la peau bien hydratée et nourrie!

        Néanmoins, je sens que le savon utilisé tous les jours (comme tu le cites si bien dans ton article) n’est pas l’ami de ma peau. Même s’il est à froid, le plus doux possible sans huile essentielle etc…
        Je viens d’acheter une éponge konjac et je vais tester cette routine fort minimaliste. Je viendrai te faire un update si tu le souhaites.

        Côté démaquillage, je ne me maquille pas du tout donc je zappe cette étape. Je dirai qu’une fois par semaine/ ou au deux semaines, j’utilise quand même l’huile de jojoba en démaquillant mais simplement pour nettoyer ma peau en profondeur!

        Tu dis que le savon à froid te donnait des boutons ? Il agressait probablement ta peau.
        En tout les cas, tu as une peau très jolie.

        Belle journée
        Jessica

  26. Bonjour, je vais essayer ta version. Pareil, j’ai tenté pleins de crèmes qui n’allaient pas. Je me suis mise au liniment oleocalcaire qu’on trouve en pharmacie. C’est un démaquillant tout doux qui nettoie, nourrit, protège et hydrate.
    J’ai tenté l’huile végétale de carotte… Ça n’a pas été foufou, l’as-tu testé ?
    J’aime bien l’aloe vera mais ça tiraillé la peau. Je vais essayer avec un mélange d’huile, ça devrait aller mieux ! J’ai une peau tout de même assez jolie, un peu sèche mais parfois grasse avec des boutons et points noirs que j’aimerai voir disparaître, mais je ne sais comment faire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *