Voyager avec lui.

Mais à quoi ça sert, de voyager avec lui, vers quel port dans quel but ? Il ne s’en souviendra pas. Il est petit, il est gênant, il faut tout adapter pour lui. Il pèse lourd, dans les bras dans les plans. L’avion, ce n’est pas pour lui. Tout est compliqué là-bas avec lui. 

Et moi je n’ai jamais tant aimé ses grands yeux que lorsqu’ils se posaient sur un ailleurs. Je vibre plus fort de marcher au loin avec lui. Avec eux. J’aime nos liens, qui se resserrent encore quand nous faisons face à d’autres marées. J’aime l’aventure des autres langues, des halls d’aéroport, des parfums des rues qui n’ont pas les même pavés que chez nous. J’aime qu’il respire avec nous cet air qui sent la différence, ce parfum d’autres rives. Il est plus grand là-bas, et ici après. Ou peut-être que c’est moi qui suis plus grande. Je ne sais pas. Plus grande d’avoir vécu alignée avec eux loin d’ici. Je veux encore mille voyages avec lui au pied du mât. Je veux lui offrir des étoiles lointaines. Encore. Partout. Je veux mesurer l’étendue du monde et l’espace de mes émotions comme des terres à conquérir. Je veux vivre son histoire comme on avale un voyage. Je veux mon mari et mon fils contre moi, ici et là-bas, à chaque aube dorée, à chaque croisement. À chaque fois, nous reviendrons nous blottir dans le présent. Draps étoilés, oiseaux connus. Je veux des mondes à contempler, des rideaux à entrouvrir, et la folie de toutes les différences glissée dans nos vies comme des perles dans une poche. En vrac. 

8 commentaires sur “Voyager avec lui.

  1. Ne serait-ce pas Naples par hasard ? 🙂
    Comme je comprends Céline ! Et en même temps pas tout à fait, n’étant pas encore mère..
    Je verrai bien !
    Bonne route et bons voyages à tous les trois

    Maud

    1. C’est Milan ! Je suis sûre que si tu comprends déjà, tu sentiras ça aussi ! Après, je n’idéalise rien, hein, c’est très dur de voyager avec un bébé ! Je crois que je ne m’attendais pas à ce que ce soit si compliqué. Mais si beau, en même temps…

  2. Comme Camille a grandi, c’est fou <3! Il est si chou! Je reconnais Milan sur les photos, j'espère que ce voyage vous a plu. Plein de bises à tous les trois et à bientôt :-)!

  3. C’est si bien dit
    Dans quel but, vers quel port ? Et si la réponse n’était finalement pas que pour nous, ça ne ferait pas sens de rester cloîtrés entre quatre murs, juste parce que c’est “pratique”, moins gênant, moins compliqué ?
    On ne fait pas des enfants pour que ce soit “pratique”. Et voyager avec les personnes que l’on aime… on peut choisir que c’est une chance, une aventure, plus qu’une gêne ou une complication. On peut même penser que sans nos enfants, ça vaudrait, ne serait qu’un peu, moins le coup..!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *