Trois repas │(fin de) printemps

« Enfin ». C’est le mot qui contamine tous les titres dans la presse ces derniers jours. Enfin, les bars rouvrent, enfin, les parcs rouvrent. Enfin, on va pouvoir faire tout comme avant, enfin, on va pouvoir retrouver nos habitudes, c’est formidable n’est-ce pas ? Enfin, les galeries Lafayette ouvrent à nouveau leur porte, ah, mais EN-FIN.

Dire « enfin » pour qualifier les retrouvailles avec quelque routine (ou quelque luxe ?) dont on a été privé même pas trois mois est un curieux emploi. Je ne peux m’empêcher de penser à toutes les situations de crises que le monde a pu vivre, aux grandes épidémies médiévales, aux guerres externes ou internes, aux grandes migrations, à tous ces événements qui ont imposé à des Hommes de perdre leurs habitudes anciennes pour des années, des décennies, toute la vie souvent. Que diraient-ils, s’ils voyaient ces titres, aujourd’hui ? ENFIN, réouverture des terrasses, après deux mois et demie, Dieu ! Quelle privation, quel soulagement !

Je ne blâme pas directement les gens qui ont ce genre de pensées, j’aimerais simplement qu’on s’interroge davantage. Que l’on mesure que la perte de repères a été de bien courte durée. Que l’on mesure que la situation aurait peut-être été l’occasion de questionner profondément ses habitudes. Ce qui compte pour nous. La vie qu’on veut, vraiment. Ce qui constitue notre refuge, notre indispensable, notre socle.

C’est toujours source de beauté de réfléchir à son socle.

« Trois repas de printemps » : j’ai mis ce titre même si le printemps est déjà bien entamé. J’avais envie de filmer trois petites assiettes hyper simples que j’adore faire en ce moment. Des muffins aux myrtilles (mais on peut mettre tous les fruits rouges que l’on trouve), une divine salade au Halloumi (largement inspirée d’une salade que l’on me servait à La Serrurerie, à Poitiers, et que je commandais à chaque fois sans me lasser), et une délicieuse façon de manger le fenouil. (J’avoue que c’est devenu ma manie, je ne le mange plus qu’ainsi !).

Et comme clin d’oeil, une petite chanson que j’ai eu trèèèèès souvent dans la tête au mois de mai. Je pense que vous la reconnaîtrez vite ! 😉

(Le détail des recettes est en description de la video sur youtube !)